Il ne faut pas attendre d’être parfait pour commencer quelque chose de bien

Pourquoi acheter et donner à Emmaüs ?

A coups de messages publicitaires, les marques veulent toutes se présenter comme « écologiques », « éthiques », « solidaires », respectueuses du « développement durable » etc.  
Emmaüs n'a pas attendu que ces termes soient des arguments marketing pour les mettre en œuvre. Acheter chez Emmaüs doit être une fierté, un acte bien plus fort et engagé que celui d'acheter un produit de telle ou telle marque en vogue. Les recettes de la communauté Emmaüs sont réutilisées par et pour l'activité.

Les compagnons et compagnes ont fait le choix de ne pas percevoir les aides auxquelles ils pourraient avoir le droit. Ils ne sont pas à la charge des collectivités et ne reçoivent aucune subvention de l’État. Emmaüs ne vit que du fruit de son activité.Les ressources liées à l'activité d'Emmaüs assurent le fonctionnement et l'autonomie de la communauté. Lorsqu'on achète à Emmaüs, on sait que l'argent des ventes permet l'accueil, l'hébergement, et l'accompagnement de près de 50 hommes, femmes et enfants, mais également les actions de solidarité.

Acheter ou donner à Emmaüs c'est la certitude de réaliser...

...un acte citoyen
A Brest, une cinquantaine de personnes vivent de leur activité grâce à vos dons.
Comme le disait l'abbé Pierre, «  avec tout l'argent du monde, on ne fait pas des hommes, mais avec des hommes et qui aiment, on fait tout » . Et Emmaüs c'est ça!    Des hommes et des femmes en difficulté qui sont accueillis tels qu'ils sont et qui par leur action quotidienne contribuent à la continuité de ce mouvement et participent à une chaîne solidaire qui construit ses maillons depuis plus de 60 ans. Certains compagnons et certaines compagnes y feront toute leur vie, dans un atelier, à la récolte des dons ou à la vente.


Une grande partie des recettes des ventes sert à la vie de la communauté. Les compagnes et compagnons mangent et dorment à la communauté. Derrière les bric-à-brac Emmaüs, ce sont des compagnons qui vivent de leur activité de tri et de réparation.

La communauté Emmaüs de Brest...

  • compte actuellement, 45 adultes (et 3 enfants) qui vivent  de façon permanente au Relecq-Kerhuon. (40 hommes, 5 femmes, dont 2 familles et 3 couples). La moyenne d'âge est de 40 ans. Il y a une 15aine de nationalités différentes.
  • accueille temporairement une 50aine de passagers/an
  • a distribué 22 031 repas en 2017
  • a reçu 360 demandes d'hébergement d'urgence n'ayant pas abouti (faute de place) en 2017

Ensuite, la communauté Emmaüs est un moyen pour chaque compagne et compagnon de construire son projet d'avenir grâce à un suivi individuel et quotidien. Les compagnons sont accompagnés dans leurs démarches administratives, sociales et médicales (ouverture des droits, retraite, scolarité... ), grâce à l'aide d'une intervenante sociale dont le rôle est de permettre à chaque compagne et compagnon de s'épanouir en autonomie et en responsabilité dans et/ou en dehors de la communauté. La communauté favorise également l'accès à la culture et aux loisirs (organisation de sortie, ticket ciné... ) . Enfin, les compagnes et compagnons qui le souhaitent peuvent recevoir des cours de français ou peuvent suivre des formations professionnelles. Les personnes accueillies reprennent ainsi confiance en elles et acquièrent des compétences.  

Emmaüs accueille, en cas d’urgence, une cinquantaine de passagers par an, qui passent une nuit ou deux. La communauté leur permet de vivre dignement et elles font vivre la communauté par leur investissement.
Enfin, quelques personnes effectuent leur peine en TIG (Travaux d'Intérêt Général) à la communauté.

  • L'accès aux droits : couverture santé (médecin, CPAM, CMU, AME), ouverture d'un compte bancaire, régularisation Préfecture (une 10aine de dossiers en cours sur l'année 2018 ), vacances (une 15aine de dossiers vacances en 2018)  obtention d'un passeport...

...un acte responsable et écologique
La Communauté Emmaüs de Brest assume une place importante dans le ré-emploi des objets réutilisables.
Depuis son origine le mouvement Emmaüs a cherché à faire avec les ressources existantes. Il était donc précurseur en matière d'écologie, de ré-emploi, de  recyclage. Emmaüs n’est pas une déchetterie  ! Donner à Emmaüs, ce n’est pas se débarrasser, c'est choisir de donner une deuxième vie à un objet. Donner ou acheter à Emmaüs, c’est participer à une chaîne économique alternative à la société de consommation actuelle. Avez-vous entendu parlé du défi « 2018 Rien de neuf », si oui Emmaüs est le lieu idéal pour vous engager dans cette voie. Le modèle économique d’Emmaüs est unique  : fondé sur le don d’objets et le développement de filières de recyclage, il permet à des compagnes, des compagnons ou des salariés en insertion, d’avoir une activité et de reprendre pied dans la vie. Les compagnes et compagnons ont une action de réemploi. Ils collectent, trient, nettoient et remettent en état les objets. Les meubles et appareils en mauvais état sont éventuellement réparés pour limiter les déchets par la réutilisation. Irréparables, ils sont placés en filière de recyclage. Emmaüs contribue ainsi à protéger l’environnement, notamment en recyclant les métaux.

En 2017 :

  • la communauté Emmaüs de Brest a effectuée environ 3000 ramasses gratuites à domicile et 500 livraisons chez les particuliers
  • les frais de transport liés à l'activité s'élèvent à environ 30 000 €
  • la communauté a revalorisé à hauteur d'environ 8 000 € les métaux
  • la revalorisation des déchets d'équipements et d'ameublements, et d’électroménagers ont généré un soutien financier d'environ 55 000 €

...un acte solidaire
Donner ou acheter participe du même geste solidaire.
Il ne faut pas oublier que derrière un vêtement ou un meuble donné, c’est la vie d’hommes et de femmes qui se joue. Offrir les objets dans le meilleur état possible favorise la qualité de nos actions de solidarité. Emmaüs c'est avant tout la volonté de donner accès à toutes les bourses à des produits de première nécessité comme des vêtements, un lit, mais aussi à la culture et aux loisirs, avec des livres à bas prix, des jouets, des objets de collection...Grâce aux espaces de vente et de dépôts Emmaüs, les compagnes et compagnons et bénévoles permettent à des milliers de familles de s’équiper à petit prix en objets et en vêtements. Une partie des recettes des ventes contribuent aux actions locales, nationales, et internationales. Sur le plan local, la communauté œuvre aux côtés des services d'action sociale du département permettant à certaines familles démunies, envoyées par leurs assistantes sociales, de bénéficier de l’équipement complet de leur logis. D’où l'importance que les dons soient en bon état.

 En 2017 :

  • dons (matériel et financier) : foyer du port (nourriture), SOS Familles  (2000€), Retritex  (11400€)
  • dons aux familles démunies : 27900€

Aussi, Emmaüs participe à des maraudes dans Brest le lundi soir. La maraude c'est aller à la rencontre des personnes vivants à la rue, pour les sortir de leur isolement le temps d'un échange chaleureux.
Les groupes Emmaüs multiplient les solidarités en France comme à l’international. Par exemple la communauté Emmaüs de Brest a contribué à un projet d'accès à l'eau potable au Bénin dont le financement s'est élevé à environ 19 000  € sur 7 années.

Enfin, plus l'activité fonctionne bien, plus la Communauté peut accueillir dans des conditions dignes. Emmaüs Brest s’est lancé dans un grand projet de résidence sociale qui permettra d’accueillir plus de familles, de compagnes et de compagnons dans des conditions de logements améliorées et d'activité sécurisée.

Les compagnes, compagnons, bénévoles et salariés remercient les clients et donateurs solidaires qui participent à l'accomplissement de ce beau projet.

La solidarité

La communauté repose sur l’exercice concret de la solidarité, c’est-à-dire la volonté de « se rendre plus solides ensemble ». La personne accueillie sera placée dans la position d’acteur d’un projet collectif, impliquant le meilleur emploi de ses capacités quelles qu’elles soient. Cette activité et cette responsabilisation permettront à la personne de retrouver une confiance en soi et d’accéder à l’autosuffisance.

L'autonomie économique

Depuis 60 ans, les communautés ne relèvent ni de l’économie de marché, ni du secteur public mais de l’économie du don. L’activité économique de celles-ci doit toujours permettre et garantir l’accueil inconditionnel. Les dons en sont la seule ressource; cette récupération en constitue l’activité principale. Avec une part très faible de subvention, l’activité de revente génère un chiffre d’affaire qui leur permet de s’autofinancer. Le produit des ventes permet de subvenir à la vie de la Communauté, de constituer des provisions pour des travaux, d'entreprendre des actions de solidarité, locales, nationales ou à l’étranger en direction des personnes les plus défavorisées. 

Informations supplémentaires